Par Louis le 7/02/18

Pourquoi nous n’irons pas sur le Bitcoin….maintenant !

folie des crypto-monnaie

Mise à jour au 6/02/18

« Depuis l’écriture de cet article le Bitcoin (BTC) à monté juqu’à 20.000 $ accompagné en cela par les autres crypto-monnaies. Le sommet de spéculation a pu être attend le 29 décembre 2017 par Ripple (XPR) qui prend +90% ce jour là.

Puis début janvier une inversion de tendance s’annonce amenant une correction de plus de 60% vis a vis des plus hauts. Plusieurs hypothèses, (ventes à découvert, arrivée de Goldman Sachs sur les dérivés BTC, retrait des Traders Haute Fréquence…) mais à priori une succession de mauvaises nouvelles des autorités monétaires et/ou des régulateurs souhaitant limiter ou encadrer les ICO et/ou les transactions à base de BTC ou autres. Il est à noter que la correction a touché toutes cryptomonnaies.

Nous gardons notre avis sur le fait que ces outils sont d’autres utilisations que la spéculation (et cela nous intéresse à ce titre) et qu’il ne s’agit pas d’un « placement ». Mais nous suivons avec intérêt ce phénomène qui grossit (600 Md$ de volume début janvier…) »

 

Le Bitcoin ! Il ravive beaucoup de fantasmes d’enrichissement rapide, les gagnants (peu nombreux) gagnerons beaucoup, les perdants (nombreux) risquent aussi de perdre encore plus ! (on peut on vous expliquer comme cela est possible… mais c’est bien possible si si…)

1. Bitcoin : monnaie ou architecture ?

La crypto-monnaie Bitcoin est un produit d’une blockchain éponyme (lexique en bas de page ;-)).

Mais comme nous sommes vendredi, paraphrasons Cyrano….

Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, —par exemple, tenez :
Agressif : « moi, monsieur, si j’en avais,
Il faudrait sur le champ que je les vendasse ! »
Amical : « mais en avez-vous une pleine tasse :
Que ne craignez-vous qu’on vous attrape ? »
Descriptif : « Ce cours ! … c’est un pic… c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une bulle ! »
Curieux : « de quoi sert ce crypto-bidule ?
(…)
Cavalier : « quoi, l’ami, ce truc est à la mode ?
Pour perdre jusqu’à son chapeau c’est vraiment très commode ! »
(…)

Naïf : « cet actif comment l’achète-t-on ? »
Militaire : « pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce jeton qui de la raison de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

Plus simplement je vous renvoie à de belles définitions du Blockchain et de son utilité comme internet de la confiance. Cette technologie va beaucoup nous apporter dans la capacité qu’elle a d’enregistrer des transaction de manière inviolable et infalsifiable à un coup réduit.

 

2. Pourquoi un emballement (on se risque à l’expliquer)

Plusieurs phénomènes sont à l’œuvre ces dernières derniers mois et dernière semaines. Il est difficile pour nous de dir quelle part représente chacun de ces éléments mais l’on peut citer :

  • C’est un actif privilégié par ceux qui souhaitent un système non régulé (mais ceux qui l’on fait par conviction sont là depuis longtemps)
  • Des liquidités sont déversées en continu par les différentes banques centrales depuis bientôt 9 ans à hauteur de 4% du PIB mondial..
  • Cette crypto-monnaie est limitée en quantité et, la quantité maximum est connue (21 Millions). De plus le coût de fabrication (minage/mining) augmente régulièrement (ou est moins efficace)
  • Cet actif est divisible de manière très importante (bcp plus qu’une monnaie classique) permettant d’en acheter pour 10 ou 100 € aujourd’hui par exemple donc ouvert à tous.
  • Dans les pays où il existe un contrôle des changes (Chine, …) il est tentant de « sortir » son cash en le convertissant en Bitcoin.
  • Il est possible de recycler facilement de l’argent issu d’activités illicites en l’absence d’autorité de régulation
  • Depuis quelques mois un effet de mode
  • Depuis quelques semaine l’arrivée d’un dérivé (Future) sur le Bitcoin
  •  (article écrit le 8 décembre 2017 – multiplié de 21 en 12 mois)

Croissance du Bitcoin sur les 12 derniers mois au 8/12/17

3. Pourquoi nous n’irons pas… maintenant !

En juillet 2016 on nous interrogeait sur le Bitcoin dans le JDN et nous répondions à Justin Gay par rapport à l’opportunité d’en détenir : « Lorsqu’on a un profil dynamique, ce n’est pas absurde de tester une plateforme reconnue en France comme Paymium. Le bitcoin a un côté valeur refuge. Or, comme nous ne sommes pas à l’abri de grosses secousses dans le monde financier, ce n’est peut-être pas une mauvaise idée d’en détenir un peu. » Le conseiller n’en reste pas moins mesuré : « Pour l’or, on dit qu’il ne faut pas dépasser 5% de son patrimoine. Pour le bitcoin, je dirais qu’il ne faut pas aller au-delà de 1%« . le cours venait de Franchir 600 €… peu de personnes ont  suivi le conseil…1% qui serait devenu 10%, car à 6/7.000 € nous étions clairement vendeurs !

Pas maintenant pour les raisons suivantes :

  • nous trouvons que la création de Bitcoin est très/trop énergivore et cela a des conséquences dont il faut tenir compte,
  • l’architecture de la blockchain (d’après ce que nous en comprenons) ne parait pas « scalable » c’est à dire que plus il y a de transactions, moins ça va vite…,
  • nous ne souhaitons pas investir dans un système monétaire  qui accepte des fonds que nous pensons issus d’activités illicites,
  • clairement le mouvement récent à tout d’une spéculation et même si le Bitcoin vaut 30.000 € à court terme nous ne saurions assumer le risque du conseil d’en prendre, nous préférons l’inverse.
  • Nous ne voyons pas comment construire une stratégie d’investissement cohérente sur le Bitcoin actuellement.

 

4. …mais alors quand ?

Dur de répondre à la question aujourd’hui. Mais une chose est sûre, la Blockchain est une technologie de présent et d’avenir sur laquelle nous nous formons et apprenons. Elle correspond à un besoin. Sa régulation potentielle peut lui faire perdre beaucoup de valeur et si les excès continuent le régulateur risque d’agir brutalement.

Une crypto-monnaie, pour nous, doit cumuler moins de défaut que ceux listés plus haut notamment au niveau « scalabilité » et environnement. Même dérégulée, une Blockchan doit pouvoir permettre de différencier blanchiment d’argent et diversification d’épargne.

 

5. Conclusion et bonus

Conclusion, Bitcoin, Ether ou autres crypto-monnaies (elles sont près de 1.500 au moment d’écrire ces lignes) ces unités monétaires nous interrogent et nous font remettre en question les modèles de valorisation que nous avions jusqu’ici.

N’oublions pas non plus que cette hausse se produit lors d’une conjonction de phénomènes monétaires et politiques particuliers. Gageons que nous pourrions trouver un outil  facilitant les échanges de manière fulgurante. Toutefois, nous pensons qu’il n’est pas encore assez abouti. Nous surveillons cela de près !

 

Le Bonus ?

Imaginons que vous ayez acheté des Bitcoins et qu’aujourd’hui au moment de les vendre vous voulez déclarer au fisc la plus-value effectuée ! Vous allez voir que cela peut devenir conséquent ! La flat tax devrait jouer…mais à ce jour ce n’est pas sûr. Nous vous orientons vers le très bon article de Scala Patrimoine sur cet fiscalité.

 

Nous aussi pouvons vous aider à l’optimiser le cas échéant…

 

 

 

Mots-clés :
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *