Par Louis de Froissard le 19/12/18

Introduction

Après une petite pause, de quoi gérer quelques remous provoqués par notre deuxième article nous reprenons… le cours de nos publications hebdomadaires et notre série sur le Crowdlending.

Notre activité de Conseil auprès des chefs d’entreprise nous amène a échanger, lors d’un déjeuner à l’automne 2016, avec le dirigeant des maisons Heraud. Ce dernier nous fait part de quelques complications sur le financement de sa croissance. Pour nous, il rentre typiquement dans le cadre des entreprises mal financées par les banques.

Je le laisse écrire la suite lors de sa note du 13 décembre 2018 :

Quelles perspectives pour le Crowdlending ? Partie 3 – L’exemple Maison Héraud

Maisons Héraud emprunte sur Look&Fin

Maison Héraud un entreprise bordelaise de Construction de Maisons Individuelles

MAISONS HERAUD – Bilan Crowlending 2017/2018

 

Un homme heureux grâce au Crowdlending

Albert de Rambures, dirigeant de Maisons Héraud

1. Historique & Présentation de la société

 « La société MAISONS HERAUD a été créée en 1979. Elle exerce l’activité de Constructeur de maisons individuelles depuis le début des années 1990. L’entreprise a été rachetée début 2006 par Albert de Rambures.

 La société MAISONS HERAUD intervient sur le département de la Gironde. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires d’environ 3.000 K€ /an.

 L’entreprise commercialise et construit entre vingt et trente maisons par an au travers de deux marques commerciales : Maisons HERAUD et TRABECO.

 La marque TRABECO est commercialisée dans le cadre d’une concession que détient la société MAISONS HERAUD pour le département de la Gironde depuis 2008. La marque Maisons HERAUD est positionnée sur le segment moyen de gamme, TRABECO sur le segment haut de gamme. L’entreprise détient une certification qualité depuis 2007 : NF Habitat. Certification renouvelée tous les trois ans par un audit (renouvellement en avril 2018).

 La société MAISONS HERAUD assure la conception, la commercialisation et la réalisation des travaux jusqu’à la remise des clés au client, client particulier dans 95% des cas.

Intervenant sur les segments moyen et haut de gamme, la phase conception représente donc une part importante dans le prix de revient. De même, la typologie du couple produit/client suppose un cycle produit plus long que la moyenne du secteur : ouvrages plus complexes à étudier, à vendre et à réaliser.

Les travaux sont réalisés à travers un réseau de sous-traitants partenaires fidèles. Afin de maîtriser la qualité des produits mis en œuvre, l’entreprise fournit la quasi-totalité des matériaux mis en œuvre à travers un réseau de fournisseurs sélectionnés pour leur qualité produits et leur service. »

2. Les besoins de financement

 « Dans le cadre d’un marché en pleine mutation et d’une concurrence locale accrue, la société Maisons HERAUD a souhaité investir dans un développement commercial ambitieux (web, affichage, recrutement de commerciaux…).

Afin de ne pas dégrader sa trésorerie, la société a souhaité faire appel à un concours financier extérieur. »

3. Pourquoi le crowlending ? Pourquoi Look and Fin ?

 « Après quelques approches classiques auprès de ses partenaires bancaires habituels, il s’est avéré que les conditions de délai de mise en place, de garanties exigées et de besoins financés n’étaient pas de nature à permettre la mise en place d’un financement rapide.

Un contact avec la société Montaigne Conseil a permis la mise en relation avec deux plateformes de crowlending.

La société Look&Fin a parfaitement compris de besoin de la société Maisons HERAUD. Des échanges efficaces et rapprochés ont permis de réunir l’ensemble des éléments nécessaires à une levée de fonds correspondant au besoin exprimé.

Tout au long de ces échanges, la société Montaigne Conseil a su apporter des conseils et éclairages avisés et pertinents. »

 

Les belges savent financer vite !

Look&Fin plateforme Belge de Crowdlending

4. Deux ans après …

 « Le remboursement de la somme empruntée arrive à son terme (24 mois). Avec le recul, ce mode de financement s’est avéré souple, efficace et rapide.

Ces trois facteurs clés compensent largement le coût qui peut sembler cher par rapport aux circuits de financement plus « traditionnels ».

La société Maisons HERAUD fera très probablement appel à nouveau à ce type de financement dans les années à venir. »

Conclusion

Une opération comme MAISONS HERAUD vient en contradiction frontale avec l’analyse d’une partie du secteur bancaire et  d’UFC-QUE CHOISIR. Elle valide les points suivants :

  • les banques ne financent pas tous les projets (notamment la croissance) des entreprises.
  • des entreprises sérieuses, rentables empruntent régulièrement auprès des plateformes de Crowdlending
  • Un chef d’entreprise peut varier ses sources de financement et apprécier la souplesse et la réactivité du financement participatif, en contre partie accepter son coût facial élevé.
  • la performance pour les épargnants est de bon niveau.

La semaine prochaine RV pour une histoire qui ne se termine pas aussi bien. Nous analyserons un défaut. Et  nous rejoindrons par certains côtés les détracteurs du secteur. Ceci est d’autant plus important à l’heure où les défaillances d’entreprises repartent à la hausse…Mais nous ne nous arrêterons pas là… le but est d’offrir un regard indépendant sur un secteur que nous souhaitons voir murir pour traiter les opportunités multiples qui s’offrent à lui… A très vite ! Et Joyeux Noël !

 

 

Le point de vue CrowdValue

Un certain nombre de clients girondins ont sollicité CrowdValue pour avoir un conseil sur cet emprunt à 8% sur 2 ans. La réglementation française interdit à un CIF de rendre un avis sur une financement participatif. Cela ne semblerait pas être le cas sur des outils comme les obligations ou les miniBons.

A ce miniBon correspondait un niveau de risque. Il fallait voir s’il coïncidait avec le profil de risque effectué en ligne sur CrowdValue.   Il fallait donc leur confirmer l’adéquation de ce financement avec leurs :

  • Objectifs de financer l’économie locale
  • Souhaits de rendement
  • Horizons de placement
  • Les éventuels risques de défaut
  • Leur compréhension du fonctionnement du sous-jacent

C’est le rôle qu’a joué Crowdvalue en toute indépendance, rémunéré par ses clients pour ce travail. La moitié de la somme empruntée a été financée par des épargnants de Gironde.

A propos de l'auteur
Louis de Froissard
Prendre rendez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *