Par Louis le 5/10/13
Le Bordeaux le plus célèbre : Pétrus !

Un actif plaisir…qui peut être rentable !

Vin, art, véhicules : préparer sa retraite avec des actifs passion ?

Sous couvert de diversification,il devient à la mode de placer des sommes dans des actifs très divers : timbres, manuscrits, monnaies, vin,œuvre d’art, véhicules anciens,…..au point de préparer sa retraite avec des actifs passion ?

L’essentiel avant d’investir est de comprendre dans quoi on investi. Il convient de se documenter et de s’assurer que le marché est assez large et assez mature. C’est pour cette raison que nous laisserons volontairement de côté les manuscrits et les timbres, voir les monnaies.

Intéressons nous ici aux autres actifs. Voici la progression de trois d’entre eux :

 

Comment préparer sa retraite avec des actifs passion

Indice Financial Times sur les actifs alternatifs

Nous constatons que, comme dans d’autres marchés les fluctuations peuvent être fortes et semblent cordelées avec le désintérêt récent pour les actions.

Que penser du Vin?

Concernant le vin, les prix ont évolué fortement, en marquant un sommet en 2012. Sur l’appellation de Bordeaux cela semble lié à d’importants achats venant d’Asie sur les millésimes 2009 et 2010. Ces volumes ont entraîné dans leur hausse des millésimes postérieurs de qualité inégale.

Ceux qui ont acheté des primeurs 2011, peuvent s’inquiéter du potentiel de plus-values qui nous semble des plus réduit. Prudence donc, mais cet actif, s’il est sélectionné avec soin peut révéler de bien belles surprises. D’après nous, cela ne devrait plus beaucoup tarder. Nous reviendrons donc surle sujet en disséquant les offres et la meilleure manière, à nos yeux, de s’y prendre.

Véhicules de collection

Nous vous renvoyons vers notre article récent : http://www.mon-patrimoine.fr/2013/09/16/investir-vehicule-collection-retraite/.
Les ventes de fin d’année nous donneront de précieuses information sur l’évolution actuelle des cours. Nous reviendrons dans quelques semaine sur les véhicules de collection avec, nous l’espérons, une contribution de spécialistes d’une célèbre maison d’enchères publiques.

Le domaine de l’Art:

2011/2012 a semblé marquer un point haut sur le marché de l’Art Moderne. Les grands peintres ont connus aussi des succession de records dans différentes ventes ces dernières années.

Nous pensons toutefois qu’une partie du marché (peinture du XVII° au XIX°) recèle de nombreuse opportunités. Certains ont testé le concept depuis 3 ans avec des moyens réduits et les résultats montrent que l’activité de négoce est rentable avec une plus value moyenne de l’ordre de 25% par peinture négociée. Nous connaissons une structure qui ne demande qu’à grossir, sur un marché infiniment vaste, où les surprises et les découvertes sont fréquentes.

 

Et la fiscalité dans tout ça ?

Investissement

Nous passerons assez vite sur les différentes optimisation ISF qui semblent derrière nous.

L’activité de négoce, est par contre toujours éligible à la réduction IR  de 18% entrant dans la limite globale de 10.000€, mais reportable 5 ans.

Toutefois lors de la cession des parts sociales la plus-value est imposée.

 

Plus-values de cession

Lorsque les volumes sont faibles, un particulier peut revendre sans impot de plus-value(œuvre d’art de moins de 5.000€). Il existe également une tolérance pour un particulier s’il recourt à une vente unique dans l’année.

Œuvres d’art
Le plus souvent il faudra choisir entre une taxe à 5% ou le régime de droit commun qui exonéré totalement les plus values au bout de 12 ans.

Véhicules de collection
La taxe à 5% sur le prix de vente trouve a s’appliquer également, pour les transactions >5.000€

Vin
L’activité occasionnelle est exonérée de plus value. Par contre si cette dernière devenait régulière la taxation au niveau de celle des valeurs mobilières. Peut être envisagée. Les bouteilles de plus de 12 ans ne semblent pas concernées

A propos de l'auteur