Par Louis Alexandre de Froissard le 22/02/21

 

Crowdlending, 6 ans de rendements élevés !

 

=> Regardez notre 1er Webinaire dédié enregistré jeudi 25/02 !

 

Depuis quelques années à la recherche d’investissements alternatifs tant au fond euro qu’aux fonds obligataires nous nous sommes vite intéressés au Financement Participatif ou Crowdlending dès qu’il a apparu.

Nous avons démarré le Crowdlending début 2014, à titre personnel, puis en fin d’année pour nos clients. En 2015 nous décidons d’accélérer et nous organisons en mars une conférence animée par Jean-marc Vittori des Echos qui rassemble Prêt d’Union, Wiseed, Lendopolis, Lendix (devenu October, et MyNewStarUp (devenu Finple), + de 50 clients viennent découvrir le début d’un phénomène.

Fin 2015 nous lançons l’aventure BordeauxFinTech qui s’achèvera en 2019 avec un bouquet final que sera Fin&TechSummit. Aujourd’hui après plus de 12m€ investis, retour sur 6 ans d’investissements, d’innovation, de règlementation, de stress (un peu) et surtout de belles de belles performances!

Mettre en commun des fonds pour financer des entreprises

 

1. Défricher

Il a fallu défricher et dans ce secteur tout neuf. Tout d’abord rencontrer les acteurs importants de l’époque : Unilend (Leader à l’époque), Lendopolis, Lendix (en cours de création), etc… et envisager la règlementation que nous pourrions mettre en place pour protéger au mieux nos clients.

Puis, l’année 2015 voit arriver les premiers investissements des clients les plus curieux et notre recherche d’une analyse financière indépendante pour avoir une notation ou une évaluation indépendante de celle des plateformes.

En effet, nous voyons assez vite que la qualité des projets proposés peut poser problème. Car les plateformes de crowdlending sont devant un vrai dilemme : grossir au mépris de la qualité des dossiers, ou être très sélectifs sur les projets quitte à grandir moins vite. Or à cette époque le phénomène de « The Winner takes All » est très présent. (Confirmé par le positionnement d’Octiber aujourd’hui).

A ce titre nous ne pouvons que vous partager ces 3 informations qui, avec le recul, nous confortent rétroactivement dans cette approche prudente :

  • – Parthéna le 1er promoteur que nous avions financé début 2014 avec Wiseed a fait faillite en 2019
  • – Unilend le leader du Crowdlending en 2015 a mis la clé sous la porte en 2018.
  • – Une seule plateforme concentre à ce jour 100% de nos 3 défauts partiels en prêts PME Crrédit.fr

Mais surtout, ce produit nécessite une nouvelle approche patrimoniale pour en tirer la quintessence. Aussi nous réfléchissons à de nombreuses solutions et au final la Société Civile à l’IS nous semble être la meilleure enveloppe, car elle apporte  :

  • – Une souplesse intéressante au niveau des titres à y intégrer, (Liberté juridique – Code Civil)
  • – Une fiscalité sur les revenus (IS) permettant un réinvestissement de 85% du résultat et une compensation facilitée des intérêts et des défauts.
  • – En cas de démembrement des parts une transmission facilitée et à peu de coût.
  • – Une structure de fonctionnement frugale (750 € TTC/an pour un capital de 300 K€), soit 0,25%TTC

Enfin, pour conclure sur le thème de la fiscalité, nous avons observé une différence de traitement des personnes morales par les différentes plateformes concernant les Minibons. En conséquence, nous iront jusqu’à faire un rescrit fiscal en 2016 pour que tout le monde se cale dessus. Ce rescrit est disponible sur simple demande.

Vous voulez en savoir plus ?

 

2. Structurer un offre

 

Nous avons commencé à structurer une offre de crowdlending répartie sur plusieurs type de prêts :

  • Le prêt aux PME classique (Crowdlending). Le plus souvent en minibons mais aussi en obligation. Ces prêts concernent tous les secteurs et parfois les Holding, Immobilières ou non. Les garanties sont souvent assez légères pour l’emprunteur en contrepartie d’un taux élevé pour l’investisseur. Les PME apprécient aussi la rapidité de la réponse.
  • Le Financement de fonds propres de Promotion (CrowdImmo). Le plus souvent il s’agit de remplacer la banque qui ne souhaite plus venir sur ce terrain trop consommateur de fonds propres pour elle. Les taux habituellement élevés sur ce secteur peuvent baisser en contrepartie de garanties accordées par l’emprunteur.
  • Le financement d’infrastructures d’énérgies renouvelables à différents stade de maturité du projet, avec un appétence plus particulière pour le Photovoltaïque et la méthanisation.
  • Les Fonds investissant dans un lot de créances ou Fonds Commun de Titrisation. Notre expérience concernant les FCT investissant en Crowdlending classique ne nous satisfait pas pleinement (frais additionnels et absence de choix des projets). De plus les rendements obtenus ne se montrent pas à la hauteur. Par contre nous utilisons les FCT sur d’autres secteurs : Prêts aux particuliers, Créances commerciales, avance de fonds aux free-lance ou aux Marketplace.(Attention les FCT sont réservés aux investisseurs professionnels statutaires ou sur option.)
  • – D’autres type d’opérations comme le « co-leasing » en compagnie d’acteurs bancaires ou d’autre solutions en cours de développement

 

Au fur et à mesure des années, le marché gagne en profondeur et en largeur. Quelques chiffres :

Une belle coirssance

Les chiffres du Crowdlending de 2017 à 2020

Au niveau règlementaire il y a eu une évolution constante, tant au niveau des plateformes et de leur statut (CIP, IFP, ou PSI), que des limites de financement. Pour plus de détails voir la dernière étude le site de Financement Participatif France.

Le CrowdImmo fait partie du Crowdlending

Chiffres du CrowdImmo (Chiffres Argent&Salaire)

Nous avons mis en place un process qui nous permet de tracer l’ensemble des investissement de nos clients, depuis la complétude du profil de risque initial en ligne ICI jusqu’à la validation de chaque fiche projet. S’il est important que chaque décision d’investissement soit accompagnée par notre équipe tout au long du parcours, chaque validation finale et la souscription ou non revient à l’investisseur. C’est propre de l’investisseur d’ac

Enfin comment rémunérer ce conseil. Nous avons fait le choix de la transparence de la rémunération pour que les clients aient leurs intérêts alignés avec les nôtres. Le fonctionnement est simple :

  • – une base fixe dégressive facturée sur l’encours moyen de l’année
  • – une base variable concernant la performance positive (High Water Mark)
  • – la soustraction à ces frais des éventuelles rétrocessions perçues

Cette offre s’est mise en place assez vite et elle est 100% digitale, bien évidement, avec la mise en oeuvre d’une solution de signature électronique simple et efficace qui permet, en plus, une sauvegarde sur 50 ans des éléments signés.

Pour nous contacter

 

3. Que retenir au terme de ces 6 ans ?

 

Le lancement

Les 3 premières années furent celles du bêta-testing car il était complexe de bien coordonner d’un côté la sélection de projets présentant la sécurité nécessaire pour nos clients et de l’autre les fonds suffisants pour boucler les projet intéressants. La réglementation a pu évoluer favorablement pour l’investisseur.

Puis progressivement le rythme a progressé pour atteindre des niveaux plus conséquents mais ceci au prix d’un travail de fond pour expliquer l’intérêt à nos clients puis nos prospects de cette offre innovante.

Enfin, cette période nous a permis d’affiner nos critères d’analyse et de savoir résister à la pression de certaines plateformes souhaitant absolument amener nos clients sur tel ou tel projet sur la foi de leur seule analyse. Nous avons toujours résisté et cela nous a permis d’éviter des déconvenues.

Le développement informatique pour le lancement de notre profil de risque automatisé a été une étape importante : en ligne ICI

La période 2018-2020

Nous sommes progressivement montés en production au fur et à mesure des années avec pour la première fois 1 M€ collectés/investis par nos clients en 2018. Ensuite les tombées régulières d’échéances et l’absence de défaut a rassuré les investisseurs.

Cette période est marquée par :

  • la fidélité de nos clients à l’offre : il est rare qu’un client qui a goûté à des performances régulières (6 à 10%) avec un bonne compréhension de ce dans quoi il investi ne désire pas replacer la somme plus les intérêts encaissés, voire d’abonder.
  • la pénurie de « bons dossiers » qui est une constante de cette période de taux bas et de santé économique correcte. Il faudra batailler pour les avoir et les conseiller.
  • – les relations nouées grâce aux éventements FinTech que nous avons organisé et auxquels nous avons assisté. Cela a permis de nouer des partenariats et de sourcer de nouveaux projets.
  • – la fiabilisation continue de notre procédé innovant dans le respect de la règlementatioon (avec la consultation de l’AMF). Cela a permis d’amener un service de meilleure qualité aux clients et un approvisionnement plus régulier en projet (2020 exclu).
  • le faible taux de défaut enregistré (3 défauts partiels, 2 opérations immo en retard dont une en procédure) qui concerne moins de 1% en volume financé. Ceci amène une performance nette au delà de nos anticipation sur les différents profils de nos clients qui ont toous gagné de l’argent. (Nous pouvons vous communiquer les performance indicatives pour 1 profil donné : contact@montaignepatrimoine.fr)

Démarrez votre profil de risque gratuit ICI

Aujourd’hui

L’année 2021 démarre sur de nouveaux investissements de l’ordre de 3 à 4M€ à minima (dont plus de 25% sont déjà réalisés) sachant que nous avons un stock de + de 12 M€ également réparti entre FCT et investissements directs. La demande est forte mais nous avons décidé depuis mars 2020 de durcir nos critères d’éligibilité des supports ou des opérations.

Ensuite, notons que les retards accumulés par un certain nombre d’opérations en 2020 n’a pas donné lieu a inquiétude sur le secteur immobilier du CrowdImmo. Sur la quasi-totalité des projets, les ventes sont bouclées, ce sont uniquement les travaux qui ont pris du retard. Du coup les épargnants touchent leur taux d’intérêt plus longtemps.

Nous attendons toutefois plusieurs évolutions au court de ces 18 prochains mois :

  • – une augmentation des défaut des entreprises, ce qui devrait dans un premier temps faire reculer un peu la performance cible de 4,5 à 7% selon les profils. Mais nous veillons particulièrement au suivi des retards pour les éviter au maximum
  • – une possible remontée des taux de financement par les banques avec un impact direct sur les taux du crowdlending et par ricochet faire remonter le rendement.
  • l’arrivée de nouveaux types de financements telle que le co-leasing dont la première opération en 2020 s’est bouclée en 2021 avec succès.
  • – le montage de solutions innovantes dans le cofinancement de projets à impact énergétique avec des durées plus logues au besoin :  5 à 10 ans avec des rendements sécurisés cibles intéressants.

Comment profiter de cette offre ?

C’est assez simple, mais pour être efficace notre service nécessite une diversification importante. Il y a aussi quelques coûts fixes. Toutefois nous avons fait en sorte de rendre le l’Accopagnement au crowdlending accessible au plus grand nombre :

  • – En disposant d’une somme de 150.000 € minimum pour bénéficier du service Premium
  • – Si vous ne disposez pas de cette somme, et à partir de 50.000 € il convient d’avoir souscrit aux offres des bouquets de services « forfaits Montaigne Patrimoine V2 » et dès le Forfait Cordouan, vous pourrez accéder à notre sélection d’opportunités, aux webinaires dédiés ainsi qu’aux formations.

Vous savez donc ce qui vous reste à faire si vous êtes intéressé :

Démarrez votre profil de risque gratuit ICI

 

A propos de l'auteur
Louis Alexandre de Froissard
Prendre rendez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *